L’état initial : 45 % de couverture (par application des règles de calcul de l’ADEME, notamment sur les grands barrages) de la consommation par de la production locale.

L’état final : 100 % de couverture de la consommation par de la production locale renouvelable.

Pour cela, 2 leviers sont à actionner :

  • consommer moins
  • produire plus.

L’échéance visée est l’horizon 2030.

http://www.territoires-energie-positive.fr/accompagnement/destination-tepos

Diminuer la consommation énergétique

  • Perdre moins de chaleur : rénover les bâtiments anciens, les logements, les bureaux, les écoles, etc., et augmenter l’isolation de tous les bâtiments.
  • Consommer moins d’électricité : rénover l’éclairage public, accompagner le changement d’un mode de chauffage électrique à un mode de chauffage doux et renouvelable (bois, géothermie, etc.), augmenter l’efficacité énergétique de tous le matériels électriques (changement pour du matériel peu énergétivore), promouvoir la sobriété énergétique (écogestes, etc.)
  • Consommer moins de carburant : plus de covoiturage (moins d’autosolisme), plus de mobilité douce, plus de transport en commun.

Produire plus  

  • La production d’électricité renouvelable : le territoire produit déjà plus d’électricité qu’il n’en consomme.
  • Augmenter la production de chaleur : promouvoir la chaleur renouvelable (COT ENR)
  • Lien vers article
  • Augmenter la production de carburant renouvelable : biogaz (méthanisation avec production de GNV), promouvoir la mobilité électrique.

Tous les publics, tous les habitants du territoire sont concernés par cette démarche. Préserver notre territoire, économiser de l’argent, être acteur de la transition énergétique et d’un projet commun de territoire nous concerne tous. Ce projet TEPOS permettra de valoriser davantage notre patrimoine, nos spécificités, nos atouts.

Il se fera dans le respect de notre identité paysagère, atout fort de notre territoire.  C’est pourquoi, le SYTEC a candidaté auprès du ministère de l’écologie, pour réaliser un Plan Paysage  dédié à l’intégration paysagère des installations de production d’énergie renouvelable sur tout le territoire. La réponse pour un soutien de l’état pour la réalisation de ce plan paysage est attendue en octobre 2018.