Au-delà de l’intégration des exigences législatives, l’élaboration du SCoT doit permettre de définir un projet de territoire cohérent à l’échéance 2035. Ce projet sera défini à l’issue des diagnostics en cours de réalisation.