La transformation des déchets en compost

LE MODÈLE, C’EST LA FORÊT !

Depuis toujours dans la nature, les animaux et les végétaux morts se désagrègent. Quand la matière organique tombe sur le sol, c’est une véritable armée d’êtres vivants qui se met au travail. En quelques années, quelques mois ou quelques jours, cette matière est revalorisée et sert de nourriture aux plantes.

Cet humus améliore les sols et entretient sa fertilité.

LES RECETTES POUR AVOIR UN BON COMPOST

Pour faire un bon compost, de bonnes conditions et un équilibre sont nécessaires en :

  • Mélangeant les déchets verts frais (riches en azote) avec des matières brunes mortes (riches en carbone),
  • Apportant des matières de calibres différents pour créer de petites poches d’air à l’intérieur du compost et éviter au tas de se tasser,
  • Mélangeant en surface, à chaque apport, sur les premiers centimètres.

En savoir plus :  LE LIVRET DE L’ADEME 

LES DÉCHETS QUI SE COMPOSTENT

LES DÉCHETS A EVITER 

La viande et le poisson, les cendres, les herbes indésirables montées en graines, les déchets résineux, les sacs plastiques compostables et/ou biodégradables, les grosses quantités de tonte qui peuvent être utilisées en paillage.

UTILISATION DU COMPOST

On récupère son compost en vidant entièrement son composteur. Le compost le plus mûr, au plus près du sol sera récupéré et utilisé. Les déchets en surface, qui sont peu compostés, seront remis à l’intérieur.

Fiche Utilisation du compost

L’idéal est d’avoir deux composteurs. Un composteur pour les apports de déchets et un composteur de maturation.