Faire du compost quand on n’a pas de jardin c’est possible grâce au Lombricomposteur : des vers pour digérer nos déchets.

Le lombricompostage (ou vermicompostage) est une méthode de valorisation et de transformation des déchets biodégradables en engrais naturel fondé sur l’utilisation de vers de compost. Il produit deux engrais naturels, un sous forme solide, le lombricompost. L’autre est liquide, le thé de compost.

Un véritable parfum de sous-bois

Le lombricompostage nécessite peu de place et ne dégage pas (ou très peu) d’odeur, si l’aération du système est correctement faite*. Cela rend possible sa pratique en appartement et en fait une très bonne solution à la réduction des déchets ménagers.

Les déchets sont placés avec les vers dans un récipient appelé lombricomposteur dans lequel est reconstitué un milieu favorable. Les vers se nourrissent des déchets qu’on leur apporte, leurs déjections s’accumulent et constituent le lombricompost. L’eau contenue dans les déchets qui s’écoule à travers le lombricompost en formation constitue le thé de compost ou lombrithé (lien vers le dossier complet), qui pourra être utilisé pour fournir des nutriments de compost aux plantes d’intérieur.

*Les mauvaises odeurs proviennent des bactéries anaérobies, qui se développent dans un milieu sans oxygène. Or dans le lombricomposteur, l’oxygène est présent et entre en jeu dans le cycle de transformation des déchets. Grâce à une enzyme spécifique, l’odeur se dégageant de la boîte se rapproche de l’humus que l’on peut sentir lors d’une promenade en forêt.

Vous utilisez un composteur. Plus ou moins haut, il réduit l’encombrement. Il est préférable de toujours privilégier la surface occupée par le composteur. Il peut être en plastique ou en bois. Il est plus esthétique que le tas.

Des vers de terre chez moi ?

Ressentir une petite appréhension à l’idée d’accueillir une famille de vers de terre chez soi cela peut se comprendre. Et s’ils sortaient ? Ils préfèrent l’humidité du sol (et donc de vos déchets) et l’obscurité. Pas de risque donc qu’ils s’échappent de leur boîte !

Lors de la mise en route du lombricomposteur, il peut arriver de retrouver des vers dans le bac inférieur car le taux d’acidité peut être trop élevé, le système est alors trop sec ou il y a trop de nourriture. Les vers dans ce milieu confinés se retrouvent à l’abri des prédateurs et peuvent donc se multiplier et se nourrir sans encombre. Ils resteront donc en place dans la terre et ne chercheront plus à en sortir, à moins d’un nouveau dérèglement.

Les espèces suivantes, Eisenia Foetida, Eisenia Andrei et Esenia Hortensis surtout, adorent l’obscurité et ne supportent pas la lumière, contrairement aux autres espèces qui sont habituées à la lumière et peuvent sortir du lombricomposteur.