Les inventaires de l’Atlas de la Biodiversité de l’Est Cantal : dès qu’on cherche, on trouve !

Cette année encore, les inventaires naturalistes conduits dans le cadre de l’ABT ciblent des secteurs méconnus des experts, et le territoire de l’Est Cantal offre de belles découvertes à tous ceux qui prennent le temps de s’y intéresser !

Comme en témoigne Mathis, chargé des inventaires faune à la LPO Auvergne-Rhône-Alpes, qui nous propose quelques photos réalisées, en prospectant sur la commune de Jabrun en Aubrac.

J’ai trouvé de superbes prairies humides à jonquilles, avec le ruisseau du Tailladès qui méandre dans tous les sens, avec son micro-chevelu intact. La ripisylve clairsemée est composée d’aulnes et de saules, et bordée en périphérie de bosquets de pins ou encore d’une petite hêtraie. Elle fournit de perchoirs aux Pipits des arbres, aux Alouettes lulu et à un Coucou gris. Cette diversité de milieux accueille de nombreuses espèces comme le Pouillot siffleur, la Grive draine, la Mésange huppée ou le Hibou moyen-duc….

Dans les prairies inondables, en bordure du ruisseau, j’ai trouvé le Crapaud Calamite, la Grenouille rousse, le Lézard vivipare ou encore une Couleuvre à collier, qui prenait le soleil matinal.

Dans ce secteur, le petit patrimoine bâti est bien préservé, comme ces ponts de pierre qui enjambent le cours d’eau, ou encore ces murets de pierres sèches qui délimitent les parcelles. La Bergeronnette des ruisseaux alarme au moindre intrus.

Dans un alignement de vieux frênes tortueux où chantait un Rougequeue à front blanc, j’ai observé un Torcol fourmilier en pleine prospection. Enfin, j’ai eu le plaisir de découvrir, au cœur d’une plantation de résineux voisine, un réseau de micro-tourbières.

Bien qu’assez réduites, ces dernières accueillent le Triton palmé ou la Vipère péliade, espèce emblématique des « montagnes » auvergnates, aujourd’hui menacée par le réchauffement climatique.

Ainsi, grâce au recensement mené dans ce secteur où moins de 10 espèces étaient connues auparavant, ce sont déjà 3 espèces d’Amphibiens, 4 de Reptiles, 4 de Mammifères et pas moins de 52 d’Oiseaux, qui ont été recensées en 2020.

Ces inventaires permettent de mieux connaître et de partager la richesse de la biodiversité pour améliorer sa préservation sur l’Est Cantal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.