Les Cramades, un spot inattendu de biodiversité – Mercredi de la Biodiversité janvier 2020

Dans le cadre de l’élaboration de son Atlas de la Biodiversité Territoriale, le SYTEC propose tous les mois des animations aux habitants du territoire.

Le premier rendez-vous 2020 s’est tenu, mercredi 22 janvier, à la salle des fêtes d’Andelat et avait pour thème la biodiversité du site des Cramades, à Saint-Flour. Quarante personnes ont répondu présentes, toujours très curieuses de découvrir la biodiversité.

85 espèces d’oiseaux observées sur le site des Cramades

Prescillia Lemesle et Quentin Libert sont en service civique au SYTEC avec la mission « Observation de la faune, préservation de l’environnement et promotion de la biodiversité ». C’est un engagement volontaire et citoyen de ces jeunes gens qui ont démontré leur forte implication et leurs compétences.

Prescillia et Quentin ont présenté le résultat de leurs observations au cours de cette animation posant la question « A votre avis, combien d’oiseaux ont été recensées ces deux dernières années sur le site des Cramades ? ».
La réponse en a étonné plus d’un : ce sont 85 espèces d’oiseaux qui ont été observées à différents endroits du site : du contre-bas de Roche Murat, au bassin d’eaux pluviales, en passant par les zones arbustives, les haies, les coteaux herbeux de l’ancienne zone d’enfouissement et les prés arborés aux abords des installations techniques.

A travers un jeu interactif, Prescillia et Quentin ont ensuite dressé le portrait de 12 de ces espèces en partageant des petits secrets sur chacune d’elles.

Découvrez la présentation Les Cramades un spot inattendu de biodiversité, Les anecdotes de Quentin et Prescillia et Les 85 espèces observées aux Cramades

Le Cantal le département d’accueil du Milan Royal

« Le Cantal est donc une nouvelle fois le département accueillant le plus de milans royaux en France :

Avec 3 422 milans observés. Notons enfin la présence classique (mais très rare au niveau national) de 3 à 4 milans noirs hivernants, ainsi qu’un désormais fidèle hybride Milan royal x Milan noir. » (Source LPO AUVERGNE, janvier 2020)

Le milan royal est un oiseau emblématique sur le site des Cramades : environ 800 individus ont été observés lors du dernier comptage international organisé par la LPO les 4 et 5 janvier 2020. Encore une fois les Cramades est le plus gros dortoir auvergnat, mais en réalité c’est surtout le plus gros dortoir mondial pour cette espèce.

Il est donc suivi à la trace sur le site. Prescillia et Quentin ont ainsi expliqué les marques présentes sur les ailes de certains Milans royaux.

PHOTO : ROMAIN RIOLS

Le marquage alaire

Il s’agit d’un programme qui a débuté en 2005. Il est utilisé chez les rapaces planeurs avec une pose de marques en plastique (rectangle coloré en bâche de camion) sur les ailes. Le programme de marquage français utilise des combinaisons de couleurs. Il est mené exclusivement sur la population nicheuse et seuls les poussins de l’année sont marqués. Une marque composée de deux couleurs est fixée sur chaque aile, cette combinaison est unique et permet d’identifier individuellement chaque individu, afin de suivre dans le temps ces déplacements.

La méthode CMR Capture- Marquage-Recapture

Ce suivi scientifique national se base sur la méthode CMR, Capture- Marquage-Recapture dont les objectifs sont de :

  • Connaître la dynamique des populations comme le taux de survie des individus
  • Obtenir des informations sur les mouvements des populations, sur localisation des zones d’hivernage
  • Apporter des précisions comportementaux (la taille des territoires, la fidélité des partenaires, fidélité au site de reproduction ou au dortoir, les liens familiaux, etc)

Toutes ces données alimentent les actions de conservation en faveur du Milan Royal, en France mais aussi dans toute l’Europe. Le programme utilise 7 couleurs différentes offrant ainsi un total de 2 401 combinaisons possibles : noir, vert clair, bleu, rose, rouge, jaune et blanc. La marque posée sur l’aile gauche renseigne sur l’origine géographique : Rouge : Massif Central, Blanc : Franche Comté, Noir : noir blanc pour la Champagne Ardenne, noir rouge pour la Bourgogne, Bleu : Pyrénées.

Plus d’infos : https://www.faune-auvergne.org/index.php?m_id=20062

Quentin et Prescillia ont présenté pour clôturer plusieurs espèces de papillons observées sur le site des Cramades l’Azurée de la croisette, le Morio, la Belle Dame ou Vanesse des chardons, le Moro-sphinx et Petit paon de nuit.

Service civique la mission "Biodiversité" aux Cramades

Cette mission remplie au SYTEC depuis l’été 2017 repose sur l’observation de l’avifaune des Cramades, avec une attention particulière portée sur la population des grands corbeaux avec comptage et effarouchement.

« Les personnes chargées de cette mission l’ont toujours rempli avec beaucoup de sérieux, d’engagement et nous pourrions même dire de passion. Ils ont tous été ultra volontaires et très motivés », a témoigné Julien Jin, responsable du site des Cramades et Environnement.  « Ils sont d’horizons très variés Ils peuvent passer un temps que nous trouverions très long, dehors à observer les oiseaux, les prendre en photos, les compter. »

Il a expliqué que « L’ICPE (Installation Classée pour la Protection de l’Environnement) avec le casier d’enfouissement représente un système alimentaire qui fonctionne pour les oiseaux. C’est un périmètre clôturé, éloigné des habitations : ces zones deviennent naturellement des refuges où les oiseaux s’adaptent très bien ». Concernant les grands corbeaux, il a précisé que « la population fréquentant le casier a baissé depuis la mise en place de la mission, l’effarouchement n’a pas d’impact sur les autres espèces. Il est nécessaire de trouver un équilibre concernant le grand corbeau, la préservation des autres espèces et des activités agricoles environnantes. »

REMERCIEMENTS

Le SYTEC remercie l’ensemble des jeunes qui engagés dans ces missions depuis juillet 2017 : Grégoire VERHEYDE, Magali COMBES, Jean RIVOIRE, Claire DERENNE, Audrey ARQUILLIERE, Paul BALANSA, et bien sûr Prescillia LEMESLE et Quentin LIBERT auteurs de la présentation.

Et nous remercions Daniel MIRAL, maire d’Andelat, pour son accueil dans la commune et Ingrid TARRISSE et Mickaël BAUGER pour leur aide précieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.