Un Contrat de Transition Ecologique, pour les territoires de l’Est Cantal

Le Contrat de Transition Ecologique de l’Est Cantal, co-construit avec plus de 70 acteurs locaux, a été signé le jeudi 23 janvier 2020, entre l’Etat, les collectivités locales et les partenaires du SYTEC, en présence d’Emmanuelle WARGON secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la transition écologique et solidaire.

Les signataires du contrat :  Isabelle SIMA, préfet du Cantal, Pierre JARLIER, Président du SYTEC et de Saint-Flour Communauté, Ghyslaine PRADEL, Présidente de Hautes Terres Communauté, Céline CHARRIAUD, Vice-Présidente de Saint-Flour Communauté, Martine GUIBERT représentant Laurent WAUQUIEZ, vice-présidente de la Région Auvergne–Rhône–Alpes, Bruno FAURE, Président du Département du Cantal, La Caisse des Dépôts – Banque des Territoires, Mathieu AUFAUVRE, Directeur régional adjoint,Jérôme d’ASSIGNY, Directeur Régional de l’Agence De l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME),Le Centre d’Expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement (CEREMA) représenté par Roland COTTE, responsable de l’agence de Clermont-Ferrand,

 

La signature du contrat a été précédée d’une visite de la nouvelle chaufferie bois de Besserette et de la sous-station du complexe sportif intercommunal. C’est l’illustration d’une production énergétique adaptée aux besoins du territoire. Cet équipement a été réalisé par Saint-Flour Communauté.

.

Le CTE est désormais opérationnel et la 1ère réunion du comité technique des partenaires s’est tenu ce matin au village d’entreprises du Rozier-Coren. Le comité technique a pour mission l’analyse des projets et la mobilisation de tous les partenaires techniques et financiers.

.

Ils ont dit

Pierre JARLIER :  » Nos savoir-faire, nos paysages remarquables, la préservation de la biodiversité et une agriculture de qualité constituent des atouts considérables pour le territoire. La transition écologique, à partir de ces richesses, peut être une nouvelle source de développement et passe par un engagement citoyen collectif. »

EMMANUELLE WARGON :  » Le CTE est un contrat pour faire plus, un outil au service de projets de transition écologique. Si nous voulons répondre à l’urgence il faut montrer que c’est possible, et différemment. Chaque CTE est unique parce qu’il est construit par les acteurs du territoire, avec ses spécificités. Le contrat de l’Est Cantal est ambitieux et répond à une vision commune du développement de ce territoire. « 

Ghyslaine PRADEL a présenté l’action portée par le Conservatoire des Espaces Naturels d’Auvergne, la conservation des vergers de l’Est Cantal pour une trame fruitière : « Ces vergers anciens constituent une zone refuge de la biodiversité et notre patrimoine fruitier à restaurer. Une très belle dynamique s’est mise en place avec ce projet, autour de la préservation de l’environnement. »

Bruno FAURE : « « L’environnement est ce que nous avons de plus précieux dans le Cantal. Il faut le protéger et ne pas l’épuiser. »

Martine GUIBERT » La Région est résolument engagée dans la transition écologique. Elle entend répondre, dans le cadre de ses politiques, aux enjeux économiques, sociaux et environnementaux pour relever les défis du changement climatique.  »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.