Comité de pilotage – Lancement du Contrat de Transition Ecologique

Le premier comité de pilotage « Contrat de Transition Ecologique » s’est tenu hier jeudi 26 septembre 2019 au SYTEC.

Parmi les premiers lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, le SYTEC s’est officiellement engagé dans la démarche d’un Contrat de Transition Ecologique (CTE), par l’installation du comité de pilotage, avec l’appui du CEREMA.

Co-Présidé par le Président du SYTEC, M. Pierre JARLIER, et M. le Sous-Préfet de Saint-Flour, M. Serge DELRIEU, le comité de pilotage réuni tous les partenaires du territoire autour de ce contrat : les services de l’Etat, ses agences (ADEME, Agence Française de la Biodiversité, agences de l’eau, Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat) la Caisse des Dépôts / Banque des Territoires, , la Région, le Département, Saint-Flour Communauté et Hautes Terres Communauté, les Parcs Naturels régionaux de l’Aubrac et des Volcans d’Auvergne, les syndicats mixtes locaux, le Pays de Saint-Flour et les chambres consulaires.

Le Contrat de Transition Ecologique permet de faire travailler ensemble tous les partenaires, sur les politiques portées par le Projet Territorial de Développement Durable, coconstruit en 2017-2018, par le SYTEC avec Saint-Flour Communauté et Hautes Terres Communauté. Ce projet définit un cap de développement pour les 20 prochaines années afin de renforcer l’attractivité de l’Est Cantal, préserver et aménager durablement le territoire, à partir d’une stratégie commune et solidaire.

Après avoir accueilli les participants et les avoir remerciés pour leur mobilisation, M. Pierre JARLIER et M. Serge DELRIEU, Sous-préfet de Saint-Flour, ont souligné que l’environnement est au cœur de toutes les politiques de planification, d’aménagement, économiques et sociales. Il est source de développement.

 La transition écologique et énergétique constitue une opportunité pour le territoire. Nous ne voulons pas la subir, nous allons la construire, a précisé Pierre JARLIER.

Le SYTEC, avec Saint-Flour Communauté et Hautes Terres Communauté, partagent la même ambition territoriale, l’Est Cantal constituant un espace au cœur des enjeux des territoires ruraux, du développement durable, de la transition écologique et du changement climatique.

Le SCOT des Territoires de l’Est Cantal, en cours de finalisation, pose les bases de ce projet à long terme. Il sera décliné dans le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal de Saint-Flour Communauté et, à terme de Hautes Terres Communauté.

L’Atlas de la Biodiversité Territorial de l’Est Cantal se construit pour mieux connaitre la biodiversité menacée ici comme ailleurs, au service d’un territoire durable et attractif.

Un Plan Climat Air Energie Territorial va être élaboré tout prochainement par le SYTEC, l’Est Cantal se positionnant en acteur de la transition énergétique, en complément de la convention conclue avec CertiNergy, et contrat territorial énergies renouvelables signé avec l’ADEME.

Le Contrat de Transition Ecologique est en cohérence avec l’ensemble des démarches et politiques contractuelles menées sur le territoire par les collectivités locales, et va permettre de :

  • Coordonner et de mutualiser les politiques publiques et renforcer les synergies locales
  • Mobiliser tous les acteurs publics et privés, et favoriser l’engagement citoyen
  • Mettre en œuvre des actions pour susciter un effet d’entraînement autour de ces politiques publiques.

En identifiant et en accompagnant les porteurs de projets publics ou privés, en facilitant et en concrétisant leurs projets, il doit emmener l’ensemble du territoire dans la transition écologique, facteur d’attractivité et de richesses locales, et changer nos pratiques.

Cette réunion a permis dans un premier temps de présenter les enjeux et les ambitions de ce contrat territorial avec l’Etat, et de définir son fil rouge :

 Pour un territoire attractif et éco-productif, au patrimoine naturel préservé et valorisé 

Des axes thématiques prioritaires ont été présentés et débattus :

  • La préservation de l’environnement et protection de la biodiversité
  • La prévention et la réduction des déchets – le développement de l’économie circulaire
  • La transition énergétique
  • La mobilité
  • L’attractivité du territoire

Les partenaires ont ensuite proposé des actions concrètes et opérationnelles qui viendront constituer la base du CTE, ainsi que des projets d’actions à moyen terme, pour ce contrat évolutif dans le temps.

Pour co-construire ce contrat avec tous les acteurs socio-économiques parties prenantes de l’Est Cantal, des ateliers seront prochainement organisés, réunissant les porteurs de projets et les partenaires du CTE.

L’élaboration du Contrat de Transition Ecologique s’inscrit dans un calendrier resserré puisqu’il doit être finalisé à la mi-novembre, pour une signature en décembre 2019.

Le mot de la fin de ce premier comité de pilotage est revenu à Mme Ghyslaine PRADEL, Présidente de Hautes Communauté, qui partage pleinement les objectifs et les ambitions du Projet de Territoire.*

Ghyslaine PRADEL a souligné

Le Contrat de Transition Ecologique constitue un vaste chantier qui sera une source de création de richesses pour l’Est Cantal. Le territoire a des ressources indéniables à valoriser, créatrices de valeur ajoutée. Il a aussi de l’ingénierie mais a besoin d’être accompagné pour apporter des formations, des compétences, des moyens et des soutiens financiers pour relever le défi de la transition écologique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.