L’Atlas à la fête des Pommes à Massiac : découverte de l’enquête « Herbiers de nos chemins »

Dans le cadre de l’élaboration de son Atlas de la Biodiversité Territoriale, le SYTEC propose tous les mois des animations aux habitants du territoire. Au mois d’octobre, le public était invité à venir découvrir à l’occasion de la fête des Pommes, à Massiac les enquêtes participatives et plus particulièrement la dernière enquête « Herbiers de nos chemins ».

Connaître la biodiversité : un enjeu majeur

Chloé Derdaele, animatrice Biodiversité du SYTEC et Medhi Issertes du CPIE Haute Auvergne ont accueilli 25 personnes pour une conférence sur la 4èmeenquête de l’Atlas de la Biodiversité « Herbiers de nos chemins ».

Medhi a rappelé les objectifs de l’Atlas du SYTEC et sa mise en œuvre. Il a rappelé au public l’importance d’améliorer les connaissances sur le territoire et notamment sur certaines zones avec peu ou pas données (on appelle ces zones, les zones blanches). La préservation de la biodiversité concerne tous les habitants. Pour pouvoir la préserver, il est indispensable de la connaître : de quoi est-elle constituée ? où sont les zones à enjeux ?

Depuis 2017, le SYTEC invite les habitants du territoire à devenir acteurs de cette connaissances en participant à quatre inventaires :

  • « Fiers de nos prairies »
  • « Rencontrons nos papillons »
  •  « Herbiers de nos chemins »
  • « Espèces emblématiques dans nos loisirs »

Medhi Issertes du CPIE Haute Auvergne a présenté en détail, à un public très intéressé la dernière enquête « Herbiers de nos chemins ».

Les bords de chemin peuvent être très riches en biodiversité. Si les tontes sont tardives et limitées, les plantes ont le temps de grainer et peuvent jouer un rôle important de refuges pour les insectes, et pour certaines espèces d’oiseaux. Medhi a présenté les différentes espèces de fleurs de l’enquête et a donné des clés pour pouvoir les différencier en observant la forme de la tige, celle des feuilles, des fleurs, du fruit : les Parpaveracées comme le Coquelicot, les Caryophyllacées comme la Nielle des Prés, les Liliacés comme les sceaux de Salomon ou le muguet, les Rosacées comme la Benoite des Ruisseaux…

Le rôle de l’herbier

Un herbier est une collection de plantes séchées montée sur un support. Son intérêt ? Il est un outil d’apprentissage pour se familiariser avec les plantes et les fleurs, mais c’est aussi un outil de référence et d’études pour les naturalistes.

Il a donné quelques règles et conseils : il est nécessaire de cueillir la fleur ou la plante en entier, avec la racine. Si la fleur est isolée ou protégée, il ne faut pas la cueillir.

Chloé Derdaele, du SYTEC a proposé, au jeune public, de découvrir à travers plusieurs jeux, l’importance des habitats dans la préservation des espèces : les plantes hôtes pour les papillons, les mares et les zones humides pour les amphibiens, les fleurs pour les pollinisateurs, les arbres pour les oiseaux, la forêt pour de nombreux mammifères…

Nous remercions l’association Autour des Palhàs et la commune de Massiac pour leur accueil.

Retrouvez les informations sur les prochaines animations et découvrez l’Atlas de la Biodiversité Territoriale sur le site internet de l’Atlas de la Biodiversité du SYTEC

Plus d’informations sur le CPIE Haute Auvergne 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.