Comité syndical 17 septembre 2018 : anticiper les évolutions du traitement des boues et des déchets verts

Le comité syndical du SYTEC s’est réuni lundi 17 septembre sous la Présidence de Pierre Jarlier.
A l’ordre du jour, les études « Etude technico économique Optimisation du traitement des boues » et « Schéma territorial pour l’élaboration d’un schéma de gestion des déchets verts, Développement du réemploi et le bilan du projet Lutte contre le gaspillage alimentaire dans les écoles ont été présentées aux élus.

1 – « Etude technico économique Optimisation du traitement des boues » et « Schéma territorial pour l’élaboration d’un schéma de gestion des déchets verts

Les bureaux d’études i2ea et Awiplan ont présenté aux élus les bilans de leurs études respectives : état des lieux, gisements à venir, solutions pour préparer l’augmentation de la production de boues et optimiser la collecte et la valorisation des déchets verts produits sur le territoire.

 Le rôle du SYTEC est d’avoir une vision prospective et nous, nous avons le devoir d’anticiper, notre responsabilité est de préparer l’avenir,  a souligné Pierre Jarlier. Sur ce sujet, la réglementation évolue et va évoluer de plus en plus. Il nous faut anticiper maintenant sur le sujet du traitement de nos boues.

Dans un premier temps, l’achat d’un nouveau broyeur a été acté pour optimiser le traitement des déchets verts et améliorer la production de compost.

Article presse La Montagne

2 – L’étude Développement du réemploi

Le bilan de l’étude mené par le cabinet CAP3C pour le développement du réemploi a été présenté : un maillage territorial sera assurée avec 4 acteurs du réemploi sur le territoire (Emmaüs Cantal-AICV-Scierie Créative-Terre d’Eco ) et permettra un travail en complémentarité, dans un objectif d’assurer la pérennité de tous les projets). Les nouvelles filières ou évolutions seront conditionnées aux nouvelles règlementations en matière de transition énergétique, pour développer encore plus l’économie circulaire et l’emploi local.

3 – Bilan du projet Lutte contre le gaspillage alimentaire

23 écoles étaient engagées au côté du Sytec dans le dispositif 1000 restaurants scolaires contre le gaspillage alimentaire. L’objectif était de faire baisser de 30 % les quantités gaspillées dans les cantines, par la mise en place d’un plan d ‘actions, mis en œuvre avec notre animatrice, Chloé Derdaele. Les résultats sont très satisfaisants. Nous avons dépassé largement cet objectif et près de 30 kilos de déchets sont produits en moins chaque jour sur le territoire, soit près de 4 tonnes par an. Des outils ont été créés par le SYTEC pour accompagner les communes et écoles qui souhaiteraient s’engager an autonomie dans une telle démarche.

Ces actions de sensibilisation, au quotidien auprès du jeune public, sont essentielles. Il faut poursuivre ce travail, il ne peut se faire que sur le long terme » a précisé Ghyslaine Pradel, vice-présidente du SYTEC.

4 – Plan régional déchets 

Pierre Jarlier a rappelé le contexte d’élaboration en cours du plan régional déchets, et les premières évolutions suite aux demandes des collectivités qui souhaitaient maîtriser leurs filières et leurs couts de traitement.

Julien Jin, responsable des Cramades, a apporté les précisions quant à ces évolutions. Le plan régional sera soumis aux collectivités dans les prochaines semaines.  En vue de permettre la mise en œuvre d’actions concrètes pour le déploiement du compostage de proximité et d’une planification locale de l’anticipation des évolutions (installations de traitement, coûts…) , des demandes de financement, seront adressées à la Région.

5 – SCoT Est Cantal et Transition Energétique

Après la présentation d’un bilan d’étape de la démarche d’Atlas de la Biodiversité Territoriale présentée par Marie-Aimée Lemarchand, chargée de mission, les élus ont délibéré en faveur d’une candidature du SYTEC pour l’appel à projet d’une saison 3 de l’Atlas de la Biodiversité Territoriale à partir de juin 2019. Une étape complémentaire nécessaire pour mieux connaitre notre biodiversité et la prendre en considération dans les documents d’urbanisme et les projets d’aménagement.

Enfin, le comité syndical a délibéré pour le dépôt d’une candidature auprès de l’ADEME pour la signature d’un contrat Energies thermiques renouvelables afin de pouvoir accompagner 20 projets énergies renouvelables (géothermie, solaire thermique, biomasse…)  identifiés sur le territoire du SYTEC. Ce contrat permettrait de mobiliser des financements complémentaires pour ces porteurs de projets publics et privés.

A l’ordre du jour de ce comité syndical, étaient également inscrits des dossiers d’administration générale (marchés, budget, ressources humaines).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.