Plus d’économie circulaire, moins de déchets

Economie circulaire : moins de déchets, des emplois, la solidarité

Le Syndicat des Territoires de l’Est Cantal a signé en 2016 un Contrat d’Objectifs Déchets Economie Circulaire. Un des objectifs du CODEC est de promouvoir l’économie circulaire. Le SYTEC est engagé dans ce nouveau programme d’actions pour lutter contre les gaspillages, encourager le réemploi, développer les filières de valorisation locale : une approche sociale, économique et environnementale.

Myriam Lombard, Directrice a rappelé aux partenaires et acteurs sociaux les efforts menés depuis plusieurs années par le SYTEC pour générer de l’activité locale :

Chaque année, grâce au geste de tri des habitants et au vente de matériaux, nous autofinançons 15 postes de valoristes et le SYTEC a pu mener d’importantes politiques d’insertion par l’emploi. Un véritable enjeu pour notre territoire.  Au-delà de cette valorisation par le recyclage, le réemploi est lui aussi au cœur de nos démarches et nous souhaitons l’intensifier. »

Elle a rappelé les trois opérations d’actualité du service Environnement des Cramades qui témoignent de cette démarche : la valorisation des textiles avec une journée textiles de sensibilisation du publics qui s’est tenue samedi dernier avec nos partenaires « Graine durable de solidarité », les Trocs T’Trucs et la récupération des invendus des bourses aux jouets pour les associations et partenaires sociaux,

 Signature de la convention Graine durable de solidarité entre le SYTEC et de nombreux partenaires.

Signature de la convention Graine durable de solidarité entre le SYTEC et de nombreux partenaires.

En effet, de nombreux objets (meubles, vêtements, électroménagers, ordinateurs….) encore en bon état sont, soit stockés à la maison, soit déposés dans les poubelles d’ordures ménagères ou dans les déchetteries du territoire. Alors qu’ils pourraient être utiles à d’autres personnes !

Une convention de partenariat « Graine durable de solidarité » a été signée récemment entre le SYTEC et les associations et les organismes d’action sociale et a pour objectif d’encourager le geste environnemental mais également social du don et du réemploi, de nouer de nouveaux partenariats et d’échanger sur les filières locales et réseaux à mettre en place en ce sens, notamment la création de recycleries

 Marc Fournier, Président d′Emmaus Cantal et Stéphane Lavergne, responsable de l′antenne sanfloraine (tout à gauche au fond du visuel) ont présenté l′association et ses actions sur le secteur.

Marc Fournier, Président d′Emmaus Cantal et Stéphane Lavergne, responsable de l′antenne sanfloraine (tout à gauche au fond du visuel) ont présenté l′association et ses actions sur le secteur.

Une d’étude de faisabilité a été lancée pour faire émerger des potentiels, accompagner les projets émergeants et assurer la complémentarité entre les projets.
Le contenu et les objectifs de l’étude ont été présentés par le bureau d’études CAP 3C et la chargée de prévention du SYTEC Sophie Achaoui :

  • Réalisation d’un diagnostic précis du territoire : la gestion des déchets, étude des gisements : estimer le flux de déchets susceptible de faire l’objet d’un réemploi
  • Rencontre avec les acteurs locaux
  • Etude de la faisabilité de l’implantation de recycleries.
    Les porteurs de projets identifiés et les acteurs sociaux ont pu témoigner de leur projet et de leur travail avec le SYTEC : Emmaus, la Scierie créative, le Relais 48…

Pierre Jarlier a rappelé

le projet d’extension d’Emmaüs fait parti des actions inscrites dans le projet contrat social, et sera mis en route si possible dès 2018.

Prochaines étapes : le diagnostic et la rencontre avec tous les acteurs concernés pour un rendu dès le mois de janvier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.